Onglets principaux

Vous êtes ici

Sept tendances RH et Bien-être en 2021: leadership à distance et rôle renforcé du bien-être

Zes HR- en Well-being trends voor 2021: remote leadership en een grotere rol voor welzijn

 

Que nous réserve 2021 en matière de RH et de Bien-être? La pandémie de l’année écoulée a rebattu fondamentalement les cartes, accélérant certaines tendances dans le domaine des RH et du Bien-Être. Voici les principales tendances 2021 telles qu’épinglées par les experts d’Attentia.
 

Tendance n° 1: Une approche plus structurelle du télétravail

Avant que le virus ne frappe, le télétravail était considéré comme une faveur. Le virus en a fait une nécessité pour garantir la continuité et ce nouveau mode de travail continuera d’être un atout dans les années à venir. Chacun en connaît désormais les avantages: c’est une bonne manière de combattre les problèmes d’embouteillage tandis que les collaborateurs constatent une amélioration de leur équilibre travail-vie personnelle.

En 2021, les entreprises aborderont l’encadrement du télétravail de manière davantage structurelle, dans le contexte d’une politique intégrée du télétravail couvrant également l’espace de travail à domicile, la mobilité, le nouveau bureau… Le télétravail structurel fait en effet surgir différentes questions. Comment les employeurs peuvent-ils par exemple apporter du soutien aux télétravailleurs en matière d’ergonomie et de santé (mentale)? Comment aménager les bureaux dans la mesure où les collaborateurs reviendront aussi vers le lieu de travail? On constate que si la productivité des individus augmente à domicile, la créativité et le focus sur l’innovation sont en recul. Il est important, pour notre bien-être mental, que les équipes se retrouvent régulièrement.

Tendance n° 2: Leadership à distance

Le télétravail modifie également le rôle des dirigeants. Il arrive que les collaborateurs éprouvent des difficultés à télétravailler en permanence. Voilà pourquoi un dirigeant doit écouter ses équipes, comme le fait un responsable RH passionné, et être en mesure de capter d’éventuels signaux de stress. L’aptitude à évaluer correctement les compétences de ses équipes est en outre essentielle dans la mesure où il s’agit là du socle d’une bonne répartition des tâches.

Pour ce faire, les entreprises peuvent sonder leurs collaborateurs et évaluer le bien-être au sein de l’organisation. Non pas une fois par an mais en continu.

Tendance n° 3: Le job coaching devient critique

Personne ne peut prédire combien de temps la pandémie nous enserrera encore dans ses griffes. Il devient difficile de formuler des projets à long terme. Les employeurs doivent dès lors changer leur fusil d’épaule. Le job coaching peut les aider à soutenir la carrière de leurs collaborateurs et à les accompagner afin de déterminer ce que chacun peut et désire faire. Lorsque cela s’avère nécessaire, ils peuvent également leur procurer de nouvelles compétences par le biais de formations. Le personnel préserve ainsi pertinence et capacité d’action, sans compter que la société garde les collaborateurs talentueux à bord.

Trend  4: Loonoptimalisatie... om budget onder controle te houden 

La crise a un important impact financier. Il est dès crucial de garder la maîtrise des budgets et, dans le même temps, de continuer à investir dans les effectifs. En parallèle, l’optimisation des salaires et des bonus s’avère un atout majeur. Un plan de rémunération flexible contribue par exemple à optimiser les coûts et à baliser votre approche de la mobilité.

Tendance n° 5: Nouvelles tâches pour les médecins du travail et le personnel infirmier

La pénurie de médecins du travail qui sévit en Belgique impliquera, en particulier en raison du coronavirus, un glissement de tâches plus important vers le personnel infirmier. Pensez par exemple aux tests de dépistage et à la vaccination. Le personnel infirmier devra donc suivra de nouvelles formations.

Le rôle du médecin du travail gagne en importance en termes de soutien de la politique de bien-être au sein de l’entreprise. Il sera également amené à intervenir davantage pour résoudre des problèmes. Par exemple pour la réinsertion de salariés qui, pour des raisons de santé, ont besoin de voir leur charge de travail être réalignée sur leurs capacités.

Tendance n° 6: Davantage de synergie entre RH et Bien-Être

Les gens s’intéresseront de plus près à leur santé physique et mentale. C’est là une chose qui se manifeste également dans la politique RH. Elle tend à préserver le bonheur et la motivation des salariés et, dès lors, leur productivité. Les individus assumeront eux-mêmes davantage leurs responsabilités afin d’assurer leur propre sécurité et santé ainsi que celles des autres. A cause du Covid-19, nous interpellons par exemple plus volontiers une personne qui fait preuve d’imprudence.

Lorsque RH et Bien-Être font cause commune, la capacité et le champ d’actions en sortent gagnants. Ces entreprises jouiront par ailleurs d’une bonne réputation. Les organisations qui ne s’approprieront pas cette tendance se retrouveront à la traîne.

Tendance n° 7: Intégration plus étroite de la Prévention & Protection dans les politiques publiques

En Belgique, la répartition des compétences n’a pas toujours facilité l’organisation de la prévention et de la protection. La Flandre a par exemple formulé des objectifs clairs en matière de santé mais ces derniers sont souvent entrés en conflit avec les règles définies au niveau fédéral. Le Covid-19 nous a poussés à nous organiser autrement, par exemple pour le suivi de contacts. Dans un pays où les compétences sont particulièrement morcelées (les chèques Employabilité, par exemple, sont valables en Flandre mais pas à Bruxelles ou en Wallonie), une meilleure organisation de la politique peut déboucher sur de nombreux gains en efficacité.

 

Êtes-vous déjà inscrit(e) à l’événement InspiHRation Bubble 2020 ?

Un événement à ne pas manquer si vous travaillez dans le secteur des RH et/ou du Bien-être.
Découvrez le programme

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Didier Hocquet
  • Nathalie Surmon
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer
2021 ©
Attentia