Onglets principaux

Vous êtes ici

Saine implication ou obsession du travail: comment reconnaître un collaborateur qui dépasse ses limites?

Saine implication ou obsession du travail: comment reconnaître un collaborateur qui dépasse ses limites?

Les collaborateurs qui se sentent impliqués dans leur travail débordent généralement d’énergie, sont plus productifs et ont moins de chance de souffrir de burn-out. Les accros au travail invétérés commencent eux aussi par obtenir d’excellents résultats mais nuisent fondamentalement à leur propre santé. Quelle est la différence entre les deux et comment les identifier? 

L’implication de vos collaborateurs est quelque chose vers quoi tendre. Un collaborateur engagé est motivé, s’adonne à son travail de manière passionnée et infatigable et en tire des satisfactions. Cet état d’esprit fait des miracles pour son bien-être et le ou la rend  par exemple plus résistant(e) au burn-out.

Un accro au travail présente en apparence de nombreuses caractéristiques identiques à celles de son collègue engagé. Lui ou elle aussi ne semble pas rechigner à aligner de longues heures et se plonge entièrement dans son travail. Mais sa motivation intrinsèque est tout autre.

Un accro au travail cherche refuge dans son travail. Sa motivation ne lui vient généralement pas d’une appréciation positive de son travail mais de certaines facettes spécifiques, telles que l’environnement de travail, un supérieur, la pression ou une certaine dose de stress. Le bourreau de travail ne retire aucun plaisir personnel des tâches qu’il accomplit. Il travaille dur parce qu’il se sent coupable s’il ne le fait pas. Contrairement au collaborateur engagé, le burn-out, les problèmes de sommeil et les troubles psychiques l’attendent au tournant.

 

Motivation ou fuite en avant?

Comment reconnaître une addiction au travail? En mettant le doigt sur les motivations de votre collaborateur. Le salarié obsédé de travail recherchera plus facilement de la reconnaissance et se sentira souvent moins à l’aise dans le groupe parce qu’il considère ses collègues comme des concurrents. Des collaborateurs impliqués travaillent dur parce qu’ils en tirent une satisfaction personnelle. Ils sont nettement plus enclin à travailler en équipe et à soutenir d’autres collaborateurs. Un collaborateur obsédé de travail choisira rapidement des tâches qui peuvent le mettre en vedette tandis qu’un collaborateur engagé choisit le travail qui lui apporte le plus de satisfaction personnelle, indépendamment de toute visibilité.

Nos statistiques SENSOR révèlent que quatre collaborateurs sur cinq sont engagés/passionnés par leur travail. Un collaborateur impliqué est un grand atout pour une entreprise, notamment parce que des recherches ont depuis longtemps indiqué que l’implication est intimement corrélée à la productivité. Un collaborateur qui se sent impliqué fonctionne jusqu’à 20% mieux que les autres. Un collaborateur obsédé de travail produit lui aussi des résultats spectaculaires à court terme mais le rythme de travail est intenable à long terme. Le risque est dès lors élevé que l’impact sur la productivité soit au contraire négatif au bout d’un certain temps.

 

SENSOR

Voulez-vous découvrir les motivations de vos collaborateurs?

Voyez ici comment la méthode SENSOR d’Attentia peut concrètement aider votre entreprise.

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Nathalie Surmon
  • Nelly Sekirin
  • Jurgen Koster
  • Jürgen Platel
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer