Onglets principaux

Vous êtes ici

Inspirez votre personnel à pratiquer une activité physique

Inspirez votre personnel à pratiquer une activité physique

 

Si vous êtes actif sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram, il est fort probable que vous ayez l’impression que nous avons tous fait plus de sport pendant la pandémie de COVID-19. Pourtant, c’est loin d’être le cas. Notre activité physique a fortement baissé à cause du télétravail et des mesures de confinement. Et cette sédentarité peut avoir des effets négatifs à court comme à plus long terme. 

Une activité physique régulière est essentielle pour rester en bonne santé. Des études démontrent que jusqu’à 9 % des décès prématurés sont provoqués par l’inactivité, mais aussi que les personnes qui bougent régulièrement sont moins vulnérables face à des maladies chroniques non transmissibles, comme l’hypertension artérielle, le syndrome métabolique, le diabète de type 2 et le cancer. En outre, l’activité physique stimule le système immunitaire et est excellente pour le moral. Mais je ne vous apprends rien, évidemment. 

 

L’effet pandémie 

Et la pandémie de COVID-19 s’abattit sur le monde. En mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a reconnu l’état de pandémie mondiale. Le 11 mars 2020, 125 700 cas étaient recensés. Un an plus tard, le 9 mars 2021, ils étaient au nombre de 117 270 765. Les mesures de confinement, dont le télétravail et la fermeture des établissements et clubs de sport, ont alors été introduites parmi d’autres solutions pour tenter de maîtriser la pandémie. Depuis, des chercheurs de quatorze pays ont étudié les effets de ces mesures restrictives sur l’activité physique. Et les chiffres sont pour le moins étonnants. 

(Source : OMS) 

 

Une baisse de plus de 40 % ! 

L’OMS a demandé à plus de 13 000 personnes (de plus de 18 ans, dont 59 % de femmes) de remplir le Nordic Physical Activity Questionnaire (tableau 1). Les participants devaient indiquer combien de temps ils ont consacré à une activité physique (modérée à) intense pendant la pandémie, dans leur temps libre comme pendant leurs heures de travail. Ils devaient également se prêter à cet exercice pour la période précédant les restrictions liées au COVID-19. Il ressort de la comparaison des chiffres (tableau 2) que l’activité physique totale rapportée a baissé de plus de 40 %. L’activité physique liée au travail a même plus fortement diminué (-51 %) que celle pendant le temps libre (-37 %). L’OMS émet également des directives en lien avec l’activité physique. Pendant la pandémie, le nombre de personnes qui atteignaient ces recommandations a baissé jusqu’au niveau de 62 % (avant la pandémie, le taux était de 81 %). 

(Source : OMS) 

 

Au travail 

Il est donc évident que malgré les promenades autour du domicile, l’activité physique de la population a fortement diminué, ce qui peut conduire à une baisse du bien-être psychique et physique et à une augmentation du risque de maladies. 

Nous devons donc réintroduire plus de mouvement dans nos vies quotidiennes, surtout en cette période de pandémie. Les chercheurs de l’OMS proposent des stratégies pour combattre de manière proactive ce type d’inactivité. À cette fin, les employeurs peuvent jouer un rôle capital grâce à la promotion de la santé et du bien-être. Vous pouvez, par exemple, proposer des programmes d’exercices à faire chez soi, en collaboration avec des professionnels de la santé ou du sport agréés. Et pourquoi ne pas organiser des sessions en ligne en direct ? Vous faites alors d’une pierre deux coups : stimulez vos travailleurs à prendre soin de leur santé et améliorez l’ambiance au sein de l’équipe. Alors, qu’attendez-vous ? C’est parti ! 

 

Preventie & Bescherming

Aujourd’hui, nous savons tous que l’activité physique a un impact positif sur le bien-être mental et physique.

Revoyez notre webinaire sur ce sujet :  « COVID-19 : Comment rester à l’écoute de notre bien-être mental ? Idées et conseils. » 

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Didier Hocquet
  • Nathalie Surmon
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer
2021 ©
Attentia