Onglets principaux

Vous êtes ici

COVID-19 et premiers secours : 4 axes de vigilance pour les secouristes

Formation premiers secours

Le secourisme en période de COVID-19 ne relève pas de l’évidence. Vous devez penser à la victime, mais aussi à votre propre sécurité. Bart de Mol, coach en secourisme, donne quelques conseils et exemples pratiques à appliquer dans votre environnement de travail en votre qualité de secouriste ou responsable des premiers secours. Depuis plus de 7 ans, Bart de Mol dispense des formations en secourisme, dans lesquelles il transpose son expérience pratique à des séances résolument axées sur la pratique. Il travaille comme coach à la centrale de secours 112 et est ambulancier chez les pompiers volontaires.  

Le COVID-19 et les mesures qui y sont liées exigent beaucoup de la population. Le virus domine nos vies depuis un certain temps et certains commencent à être lassés du coronavirus. En sa qualité d’ambulancier, Bart De Mol le remarque régulièrement lors des interventions. Le coronavirus apporte un stress supplémentaire : il faut tenir compte du virus en plus de la pathologie. Mais c’est tout à fait possible, pourvu de respecter quelques règles. 

 

1. Suivez les directives de base – et exigez de même de l’assemblée 

En tant que secouriste, il est primordial de toujours prendre les précautions nécessaires. Pour votre propre sécurité. Veillez à toujours avoir au moins un masque buccal (de préférence deux) sous la main et utilisez si possible des gants. Le lavage et la désinfection des mains sont une autre règle élémentaire. 

Les personnes présentes doivent également s’en tenir aux règles. Cela signifie porter un masque et garder les distances. Demandez-leur de façon cordiale mais assertive de le faire. Si nécessaire, en cas d’agression, faites appel à la police. N’intervenez jamais personnellement dans ce genre de conflit dans lequel les esprits peuvent vite s’échauffer.  

 

2. Premiers secours par la victime elle-même 

Cela peut paraître bizarre, mais il s’agit de la première règle pour vous protéger au maximum dans la situation actuelle. Regardez d’abord si la victime est en état de s’occuper d’elle-même. Peut-elle soigner elle-même la blessure dans la mesure du possible ? Sait-elle se mettre debout ou aller s’allonger sur un brancard ? En tant que secouriste, vous pouvez la guider, en vous protégeant comme il se doit.  

Si la victime ne semble pas en état de s’occuper d’elle-même, demandez-lui d’abord de tourner le visage de l’autre côté (un éternuement peut en effet diffuser jusqu’à 3.000 gouttelettes dans l’air). Aidez-la au besoin à mettre un masque buccal afin que vous puissiez vous approcher davantage d’elle.  

 

3. Limitez le nombre de personnes dans la pièce 

La distanciation sociale est l’une des règles de base. Veillez à ce qu’il y ait maximum 2 secouristes près de la victime. Imaginez que quelqu’un avale de travers pendant la pause de midi (ou est en train d’étouffer à cause d’un aliment), demandez d’abord que tout le monde sorte de la pièce afin que vous restiez seul avec la victime. Ce n’est qu’alors que vous pourrez provoquer une quinte de toux (ou effectuer la manœuvre de Heimlich). Aérez ensuite correctement le local.  

 

4. Continuez à suivre des formations et des cours 

La formation est essentielle. En cette période en particulier, les directives relatives aux premiers secours changent sans cesse. La réanimation en est un bon exemple. À cause du coronavirus, vous ne pouvez plus basculer la tête de la victime vers l’arrière (afin d’éviter une éventuelle contamination et diffusion du virus) et vous devez de préférence poser un linge sur le nez et la bouche de la victime. 

La reconnaissance des symptômes est un deuxième exemple. Nombreux sont ceux qui ne présentent que de légers symptômes, et c’est aussi le cas dans ce que l’on appelle la « deuxième contamination », c’est-à-dire quand les gens sont contaminés une deuxième fois par le virus. Il est donc primordial que vous appreniez à les reconnaître afin d’y prêter davantage attention. Si vous décelez des symptômes, envoyez immédiatement la personne chez le médecin du travail ou chez son médecin traitant.  

Il convient également de ne pas sous-estimer l’importance de l’expérience pratique. Vous devez exercer certains gestes (parfois même les répéter à de nombreuses reprises). Consultez à cet effet l’offre de formation de votre service pour la prévention et la protection au travail. Les cours classiques actuels sont élaborés selon un cahier des charges très strict et sont donc 100 % coronaproof.  
 

 

En savoir plus ?

En savoir plus ?

Suivez une de nos formations de base classiques ou un recyclage en secourisme classique ou en ligne (si vous avez déjà suivi la formation de base). Outre les éléments habituels, nous consacrerons aussi une attention particulière aux premiers secours en période de COVID-19.  

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Didier Hocquet
  • Nathalie Surmon
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer
2021 ©
Attentia