fin d'augmenter la participation des travailleurs à la formation et leurs chances sur le marché du travail, la Flandre prévoit un régime temporaire pour les salariés qui suivent une formation sur proposition de leur employeur dans le cadre du congé éducatif flamand. 

Les travailleurs qui suivent des cours à l'initiative de leur employeur pendant l'année scolaire 2021-2022 bénéficieront d'un droit supplémentaire à 125 heures de congé de formation flamand.  

Un travailleur qui, à la fois, suit des cours de sa propre initiative et accepte la proposition de l'employeur de suivre une formation, double ainsi son droit à la congé formation et peut suivre jusqu'à un maximum de 250 heures congé de formation au total (maximum 125 heures pour les cours de sa propre initiative et maximum 125 heures pour les autres cours sur proposition de l'employeur). 

Cependant, il existe un droit d'initiative commun. Cela signifie qu'un employeur ne peut pas obliger son travailleur à suivre les cours proposés. 

La formation que l'employeur propose au travailleur ne doit pas être liée à l'emploi actuel. Les formations qui sont nécessaires à l'exécution de l'emploi actuel restent à la charge de l'employeur. 

L'employeur indique dans la demande de remboursement si le salarié suit le cours de sa propre initiative ou sur proposition de l'employeur. La demande de remboursement est présentée pour un maximum de 125 heures pour une formation suivie à l'initiative du salarié et pour un maximum de 125 heures pour une formation suivie à la suggestion de l'employeur. 

La condition minimale de 32 heures de formation est également assouplie. Un travailleur pourra ainsi cumuler plusieurs formations auprès de différents organismes de formation pour atteindre le minimum de 32 heures. 

Ces changements temporaires s'appliquent à l'année scolaire 2021-2022 et prennent fin le 31 août 2022. 

 

Source : 

  • Arrêté du Gouvernement flamand du 18 juin 2021 déterminant les dérogations temporaires de l'arrêté du Gouvernement flamand du 21 décembre 2018 portant exécution de la section 6 - octroi du congé-éducation payé dans le cadre de la formation permanente des travailleurs - du chapitre IV de la loi de redressement du 22 janvier 1985 contenant des dispositions sociales et modifiant l'article 4 de l'arrêté du Gouvernement flamand du 17 mai 2013 relatif à l'accompagnement de carrière, M.B. 1 juillet 2021 

 


Plus de nouvelles à propos de: Emploi , Rémunération , Sécurité sociale , Employer du personnel , congé , législation

2021 ©
Attentia