Onglets principaux

Vous êtes ici

Vers une politique de bien-être durable pour votre organisation

Vers une politique de bien-être durable pour votre organisation

Des collaborateurs en bonne santé et heureux sont la force motrice de toute organisation prospère. Malheureusement, les absences de longue durée se multiplient en Belgique. Et le mal-être psychologique (burn-out, bore-out, dépression...) est à l’origine d’une bonne partie d’entre elles. Mais grâce à une politique structurelle, une organisation peut réduire son taux d’absentéisme, diminuer le stress et accroître le bien-être de ses collaborateurs à long terme.
 
En effet, la question du bien-être ne se règle pas du jour au lendemain. Les organisations performantes se préoccupent constamment du bien-être et le considèrent comme un projet de longue haleine. Les actions ne seront efficaces que si elles s’inscrivent dans un cadre plus vaste. Nous vous expliquons ci-dessous comment instaurer progressivement une politique de bien-être durable.
 

1. Élaboration d’un plan bien réfléchi

En l’absence de bonnes fondations, il est impossible de construire une maison. Commencez par conséquent par l’architecture et concevez un plan de construction solide qui tient compte de toutes les composantes du bien-être au sein de votre organisation. Comment se présente votre entreprise et dans quelle direction souhaitez-vous aller ? Quels sont, selon vous, les éléments importants de votre politique de bien-être ?
 
Les réponses à ces questions vous aideront à concevoir votre maison. Pour ce faire, prenez les bonnes mesures, posez les bonnes questions et adaptez vos questions à ce que vous voulez vraiment savoir. Ne sondez pas le bien-être de vos collaborateurs au hasard, mais essayez de réunir des informations qui vous aideront réellement à concevoir vos plans de construction. (Un conseil : faites-vous accompagner d’un partenaire professionnel.)
 

2. Inventaire des besoins

C’est à vous de décider jusqu’où vous voulez aller dans votre analyse. Dans tous les cas, veillez au moins à satisfaire aux exigences légales. Concrètement, les cinq facteurs suivants doivent être clairement mis en évidence dans votre analyse des risques :
  • L’organisation du travail concerne la structure de l’organisation et la manière dont le travail est réparti. Il s’agit en fait de la politique organisationnelle.
  • Les relations au travail concernent la manière dont les employeurs et les collaborateurs interagissent. Comment collaborent-ils et comment les conflits sont-ils résolus ? Le leadership joue un rôle crucial à cet égard.
  • Le contenu du travail fait référence à la nature et au niveau du travail ainsi qu’à la manière dont les tâches sont accomplies. Dans ce contexte, l’autonomie et la collaboration jouent par exemple un rôle important.
  • Les conditions de travail : elles visent les conditions physiques dans lesquelles le travail est effectué : le bruit, l’éclairage, la température, la sécurité, la charge physique…
  • Les conditions de travail constituent les modalités d’exécution convenues entre l’employeur et le travailleur ainsi que les conditions dans lesquelles le travail est réalisé, notamment la rémunération, les horaires, le contrat, le régime de vacances...
Mais ne vous contentez pas du minimum légal. Examinez réellement les besoins de vos collaborateurs et de votre organisation afin de déterminer les actions requises en vue d’améliorer le bien-être général.
 

3. Mise en œuvre de votre politique

Dès que vous savez en quoi consistera votre politique, vous pouvez commencer à la mettre en œuvre. Pour la rendre facilement identifiable, trouvez-lui un nom attrayant et créez un beau logo que vous associerez à toutes les actions qui visent l’amélioration du bien-être. Prévoyez un lancement percutant et une communication efficace. Privilégiez un nombre limité d’actions ciblées qui auront de l’impact plutôt qu’une multitude d’initiatives qui seront peut-être moins percutantes. Cela simplifiera aussi le financement de votre politique de bien-être. Évaluez rapidement les actions et supprimez toutes celles qui s’avèrent inutiles. Investissez le budget ainsi libéré dans une approche durable.
 

4. Évaluation du succès de votre politique du bien-être

Après la mise en œuvre de votre politique, il vous faudra bien entendu vérifier si les mesures prises ont été efficaces. Associez-y des indicateurs de performance comme la réduction du taux d’absentéisme ou la diminution du niveau de stress. Si vous adoptez la bonne politique, vous devriez observer à terme une évolution positive dans vos statistiques.
 
Vous souhaitez des résultats tangibles ? Optez dans ce cas pour une mesure en continu du bien-être. Lorsque vos chiffres afficheront une tendance positive, vous le constaterez encore plus rapidement et vous pourrez rectifier le tir si vous n’obtenez pas le résultat espéré.
 

Prenez en compte tous les membres de l’équipe

Enfin, une politique du bien-être durable doit s’attacher au bien-être de chaque collaborateur. Soyez également attentif aux membres de l’équipe qui vont bien et qui donnent chaque jour le meilleur d’eux-mêmes. Dans leur cas, vous pourrez appliquer des mesures préventives afin d’éviter une éventuelle absence de longue durée. N’oubliez surtout pas les collègues qui reprennent le travail. Après une absence prolongée, dans certains cas, les collaborateurs peuvent reprendre le travail à temps partiel. Vous pouvez aussi accélérer leur retour en adaptant leurs tâches et leur charge de travail. Lorsqu’un collaborateur reprend le travail après une absence prolongée, il est recommandé d’en discuter avec le reste de l’équipe. Il se peut en effet que les autres membres de l’équipe en veuillent au collègue responsable de leur surplus de travail ces derniers mois. Il y a alors un risque que le collègue en question ne se sente plus le bienvenu.
 
Essayez de faire la différence jour après jour pour les membres de votre équipe. Soyez empathique et gardez le dialogue ouvert afin de pouvoir parler de manière constructive avec vos collaborateurs. Si les collaborateurs de votre équipe se sentent bien, c’est toute l’organisation qui en profitera.

 

Risicobeheersing

Vous cherchez à instaurer progressivement une politique du bien-être durable ? Faites confiance à Attentia pour vous accompagner dans vos démarches avec professionnalisme. En savoir plus !

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Didier Hocquet
  • Nathalie Surmon
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer
2022 ©
Attentia