Onglets principaux

Vous êtes ici

Réduire les retards dus aux embouteillages pour vos collaborateurs? Voici trois solutions

 

Voici venir septembre. Tout le monde - ou quasi - a repris le travail, les écoles ont rouvert leurs portes et les embouteillages atteignent de nouveaux sommets. Les embouteillages sont non seulement frustrants, ils sont également source de stress et de perte de productivité. Il est plus que temps de leur trouver des remèdes. 

Les embouteillages sont en partie dus à notre vision bien enracinée du travail qui veut que tout le monde preste ses heures sur son lieu de travail. En repensant la mobilité, vous avez la possibilité, pour vos collaborateurs, de réduire sensiblement les retards dus aux embouteillages. 

 

Voici quelques solutions que vous pouvez envisager pour gagner du temps: 

1. Se rendre au travail en vélo de société 

Une évidente solution de rechange à la toute puissante voiture est de proposer un vélo d'entreprise à vos collaborateurs dans le cadre de leur package salarial. Ils feront ainsi un trait sur les frustrations provoqués par les embouteillages tandis que vous pourrez profiter de nombreux avantages fiscaux. Le principe d’un vélo en leasing est comparable à celui du leasing d’une voiture. Mais aucun “avantage de toute nature” ne lui est par contre associé, à condition que les collaborateurs utilisent régulièrement la bicyclette pour (une partie de) leur trajet domicile-travail. Vous réaliserez par ailleurs de belles économies en frais de carburants et espace de parking. 

Outre un coût intéressant, un vélo d’entreprise présente de très nombreux autres avantages. Quiconque pratique assidûment le vélo, est plus ponctuel, moins absent au travail et peut mieux se concentrer. Vous pourrez en outre compter sur des collaborateurs motivés qui contribuent activement à améliorer l’environnement. Vos collaborateurs n’ont pas envie d’arriver en sueur au travail? Prévoyez par exemple la possibilité de vélos électriques en leasing. 

 

2. Travailler à distance 

Le télétravail est un autre remède potentiel pour réduire les pertes de temps provoquées par les embouteillages. Au lieu de se rendre chaque jour à leur travail, vos collaborateurs peuvent travailler de chez eux, par exemple pour caser plus facilement un rendez-vous privé dans leur agenda ou pour éviter les gros embouteillages aux heures de pointe. Pourquoi toujours se rendre en personne à des réunions alors que les outils de télé- et vidéoconférence sont légion? Le télétravail évite les inutiles pertes de productivité: le collaborateur peut se mettre immédiatement au travail alors qu’il ou elle pourrait perdre toute la matinée dans les files. 

 

3. Heures de travail flottantes 

Un vélo d’entreprise ou le télétravail n’est pas forcément une solution pour tout le monde. Ceux qui doivent malgré tout prendre la route tireront davantage parti d’horaires flexibles. Même si cela ne modifiera guère de choses au nombre de véhicules sur les routes, le fait de ne pas être obligé d’être présent pendant des plages horaires fixes au travail peut faire une grande différence pour votre personnel. Prévoyez par exemple, si cela s’avère possible, un horaire flottant, qui permet aux collaborateurs de commencer le travail entre 8 h et 10 h et de terminer entrer 16 h et 18 h. Celui/celle qui commence plus tard travaillera plus tard, et vice versa. 

Stipulez cette possibilité dans le contrat de travail de telle sorte que vos collègues ne doivent plus se sentir coupables s’ils quittent plus tôt ou arrivent plus tard mais, surtout, de telle sorte que cela devienne une composante indissociable de votre culture d’entreprise. Le calendrier des réunions pourra également s’adapter en conséquence. 

 

Mobilité

Vous aussi vous désirez réduire le temps perdu par vos collaborateurs dans les embouteillages?

Nous nous ferons un plaisir de vous aider! 

 

 

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Alain Biyack
  • Nathalie Surmon
  • Nelly Sekirin
  • Jurgen Koster
  • Jürgen Platel
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer