Onglets principaux

Vous êtes ici

Ne laissez pas le gel des salaires aboutir à une démotivation de vos collaborateurs

La fin de l’année approche à grands pas. Vos collaborateurs attendent une adaptation de leur salaire, mais le gel des salaires est loin d’être derrière nous et les prévisions d’index sont plus limitées que celles de ces dernières années. Comment maintenir, dans ce climat, la satisfaction de vos collaborateurs par rapport à leur salaire pour qu’ils restent à bord ?

  1. Prime collective non récurrente liée aux résultats

    Une première possibilité de rémunération de votre personnel en 2014 consiste à instaurer une prime collective non récurrente liée aux résultats (CCT 90). Dans le plan d’instauration, vous prévoyez un certain nombre d’objectifs qui, en cas de réalisation, donnent droit à une prime collective pour le groupe cible déterminé dans le plan. Cette prime est exonérée du précompte professionnel à condition que vous respectiez le plafond fiscal. Elle échappe en outre au gel des salaires. Soit une double situation gagnant-gagnant.
     

  2. Une communication claire

    Une deuxième possibilité consiste à communiquer clairement sur votre politique salariale.

    Lorsque vous avez en tant qu’employeur une politique salariale précise, il est très important que vous communiquez à ce sujet avec vos collaborateurs. Ils sauront alors où ils en sont et de quelle façon des adaptations salariales sont accordées. Donnez régulièrement à vos travailleurs un aperçu intelligible de tous les avantages salariaux (avec détermination de leur valeur) dont ils bénéficient réellement. Je vous parie qu’ils en auraient oublié certains s’ils avaient dû les énumérer eux-mêmes. Mieux vaut aussi que ce genre de « Compensation & Benefits Statement » ne tienne pas uniquement compte des avantages plutôt financiers ou matériels, mais aussi d’un certain nombre d’avantages moins tangibles (dont certains se situent dans la sphère de la formation et d’autres, dans le vécu sur le lieu de travail). Comparez ces données avec des moyennes (fiables) du marché. Cela profitera à votre politique de rétention.
     

  3. Adaptez simultanément la rémunération et les objectifs de l’entreprise

    Avec la crise, bon nombre d’entreprises ont adapté leurs objectifs, mais pas leur stratégie de rémunération. Vous voulez bien sûr entretenir la motivation de vos collaborateurs et les rémunérer convenablement, mais vous ne voulez pas compromettre la rentabilité de votre entreprise. Une rémunération variable dont le montant ne dépend pas seulement du résultat financier de l’entreprise, mais aussi des performances individuelles peut être une solution.
     

  4. Proposez des choix individuels

    Une quatrième possibilité consiste à proposer à vos travailleurs des choix individuels correspondant à leurs besoins dans les limites du budget consacré aux salaires. Vous concilierez ainsi la neutralité budgétaire (importante en période de normalisation des salaires) et l’attractivité de choix personnalisés.

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Alain Biyack
  • Nathalie Surmon
  • Nelly Sekirin
  • Jurgen Koster
  • Jürgen Platel
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer