Onglets principaux

Vous êtes ici

Le travail à domicile pour combattre la “guerre des talents”? N’oubliez pas l’aspect financier!

Le travail à domicile pour combattre la “guerre des talents”? N’oubliez pas l’aspect financier!

Le travail à domicile est aujourd’hui devenu une réalité dans différents secteurs. La plupart des entreprises disposent d’un règlement permettant à leurs collaborateurs d’effectuer du travail à domicile, sous une forme ou une autre, du moins si leur fonction le leur permet. Par contre, les entreprises oublient parfois qu’elles peuvent faire du travail à domicile un avantage financier pour les collaborateurs. 

Soyons clair: vos collaborateurs ne peuvent pas forcément bénéficier d’un avantage financier. Seuls ceux qui travaillent à domicile de manière structurelle - chaque lundi, par exemple - ont droit à un défraiement pour travail à domicile. Pour du non-structurel - par exemple en cas de neige -, il ne vous est pas possible de prévoir un tel défraiement. 

L’explication est très simple: quiconque travaille à domicile de manière structurelle est censé avoir aménagé un espace de travail à cet effet et utilise régulièrement l’infrastructure du domicile (Internet, chauffage, éclairage…). Quiconque ne travaille à domicile que de manière occasionnelle n’est pas supposé prévoir un espace de travail dédié tandis que les frais supplémentaires demeurent limités. 

 

Quel peut en être le coût? 

Les dispositions légales prises prévoient que l’employeur puisse rembourser les frais de chaque collaborateur à hauteur maximale de 124,45 euros par mois. Le montant exact dépend dans une large mesure du type d’entreprise, du collaborateur et du nombre de jours de travail prestés à domicile. 

Nombreuses sont les sociétés qui optent pour une formule fixe et mesurable, par exemple un pourcentage du salaire brut. Un collaborateur qui gagne 2.000 euros bruts a par exemple droit à un tarif de 40 euros par mois s’il travaille à domicile un jour par semaine. Ce montant peut évidemment être adapté si les deux parties conviennent de passer à deux jours semaine ou si le salaire brut est revu à la hausse. 

D’autres sociétés choisissent l’option d’un montant fixe mensuel, indépendamment de la fréquence de travail à domicile et du salaire. Quel que soit votre choix, il est conseillé de stipuler le montant ou le mode de calcul dans une annexe au contrat de travail. 

 

Bossez sur le travail à domicile 

Les sociétés belges ont encore pas mal de retard à rattraper par rapport à leurs homologues scandinaves, par exemple. Et nous ne parlons pas ici de la simple autorisation de travailler chez soi un jour par semaine. Si vous désirez réellement jouer la carte du travail à domicile, vous devez également veiller à procurer un encadrement adéquat. 

Au-delà du défraiement, cela implique par exemple aussi de proposer, à des prix plus avantageux, du matériel de bureau destiné au travail à domicile ou encore de publier, sur votre intranet, des conseils sur la manière d’introduire l’ergonomie au domicile du collaborateur. Cela signifie également que vous devez essayer de ne pas contrôler compulsivement les activités de vos collaborateurs à domicile et leur faire confiance pour ne pas s’en aller, à tout bout de champ, faire les magasins ou du jardinage au beau milieu de leur journée de travail. 

Les entreprises qui font réellement la promotion du travail à domicile s’avèrent plus attrayantes pour les collaborateurs et les candidats. Mais vous ne pouvez pas vous contenter d’un signalement dans une offre d’emploi. Il vous faudra aussi joindre le geste à la parole - dans tous les registres… 

 

Wet Peeters: Werkbaar Wendbaar Werk

Vous désirez, vous aussi, instaurer le travail à domicile au sein de votre entreprise?

Notre département Legal Partners se fera un plaisir de vous guider dans les aspects légaux.

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Didier Hocquet
  • Nathalie Surmon
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer
2021 ©
Attentia