Onglets principaux

Vous êtes ici

Comment rendre une politique drogues et alcool fructueuse ?


Près de 10% des adultes en Belgique consomment l’alcool d’une manière que l’on qualifie de problématique, c’est ce qu’a révélé un rapport récent du Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (le KCE). Tel que stipulé par la Loi sur le bien-être au travail (CCT n° 100 de 2009), chaque employeur est obligé d’inclure une politique préventive en matière d’alcool et de drogues à son règlement de travail. Mais comment s’assurer que cette politique soit connue et correctement appliquée dans l’ensemble de l’organisation ? 

Au travail, la consommation problématique de stupéfiants est estimée à 2,2 milliard d’euros par an. Et saviez-vous que l’alcool est mêlé à 40 % des accidents au travail ? Mieux vaut prévenir que guérir.
 

Quatre conseils concrets pour une application réussie de votre politique en matière d’alcool et de drogues :    
 

1. Suivez les directives de procédure relatives à la consommation d’alcool et/ou de drogues telles que spécifiées dans le règlement de travail. Si cette procédure ne figure pas dans le règlement de travail, vous pouvez, à condition d’avoir l’autorisation de la personne concernée, faire appel au médecin du travail, au conseiller en prévention aspects psychosociaux ou au service social. 

2. Informez vos dirigeants de la procédure et investissez dans des formations pratiques afin qu’ils puissent reconnaître les signaux d’une consommation problématique. En cas de soupçon, persuadez vos managers d’en discuter en toute discrétion avec la personne concernée.  

3. Sensibilisez déjà tous vos collaborateurs régulièrement et faites-leur prendre conscience des conséquences de l’alcool et des drogues. N’utilisez pas uniquement les moyens de communications classiques internes mais organisez aussi des formations spécifiques. Veillez aussi à un suivi supplémentaire des dirigeants. 

4. En plus de la politique générale, élaborez des règles claires. Quand l’alcool est-il autorisé et quand ne l’est-il absolument pas ? De la sorte, il existe donc une marge d’interprétation restreinte en cas de litige. Veuillez toujours à proposer une alternative non alcoolisée lors d’événements organisés pour le personnel.  
 

Vous avez des questions ou des remarques concernant (la rédaction de) votre politique en matière d’alcool et de drogues ? Vous êtes à la recherche d’une formation sur mesure pour travailleurs et/ou dirigeants ? Posez-nous votre question à l’adresse wellbeing@attentia.be ou consultez notre brochure relative à l’alcool au travail.

Categorieën

Attentia aide ses clients à construire la réussite

  • Kim Faes
  • Virginie Kaye
  • Kris Lefebure
  • Helga Kunert
  • Didier Hocquet
  • Nathalie Surmon
  • Reginald Verweire
  • Werner Verlinden
  • Matthieu Spruytte
  • Stijn Broucke
  • Aeke Van Den Broeke, HR-Manager
  • Geert Polfliet
  • Peter Van Rooy
  • Jan Heyvaert
  • Erik Debackere
  • Fabrice Langrand
  • Jean-Benoît Scheen
  • Jean-Philippe Ferette & Nathalie Vantieghem
  • Werner Van Der Vurst
  • Eiman El Hmoud & Dankwaart Leen
  • Georg Kelleter
  • Kathleen De Batselier
  • Pascal Escoyez
  • Guillaume Brunin
  • Gary Vercammen
  • Ivo Pareyns
  • Erik Martens
  • Jeroen Vermeire
  • Nathalie Bleyenberg
  • Wouter Benoit & Vincent Yserbyt
  • Marc Van Breda
  • Véronique Vogeleer